Doucher son cheval tout en limitant sa consommation d'eau ? C'est possible !

Doucher son cheval tout en limitant sa consommation d'eau ? C'est possible !

I- Les bienfaits d'une douche sur le cheval

La douche a de nombreuses vertus pour votre cheval ; elle permet notamment de réactiver les fonctions organiques de la peau, en particulier lorsqu’elle est accompagnée d'un shampooing. La pression du jet va prodiguer un massage au cheval qui le détendra, raffermira ses tendons et permettra d'améliorer sa circulation sanguine.

Le premier intérêt de la douche est de lutter contre la chaleur et de rafraîchir l’équidé. Elle est particulièrement indiquée par temps chaud, après un effort ou quand le cheval a beaucoup transpiré.

Il est recommandé de répéter les douches à l’eau froide, surtout après un exercice sous un climat chaud (plus de 31°C) et humide (hygrométrie d’environ 77 %).

Après un effort, on conseille d’attendre une dizaine de minutes avant de doucher le cheval, et laisser ainsi sa température corporelle redescendre afin d’éviter un éventuel choc thermique.

Outre leur effet thermique, les douches sont utiles pour débarrasser l’équidé des insectes, soulager des tensions musculaires, nettoyer les souillures… Un cheval se sentira naturellement mieux dans un corps propre, sain et débarrassé des saletés et traces de transpiration.

Ainsi, la douche a des bienfaits hygiéniques, esthétiques et de santé sur votre cheval !

II- La douche : Les bonnes pratiques

Il est conseillé de doucher d’abord les membres puis de remonter progressivement sur le corps de sorte que le cheval s’habitue à la température de l’eau.

Ce mouvement ascendant du jet d’eau a pour autre bénéfice de décongestionner les membres.

Certains chevaux ne supportent pas la douche au niveau de la tête ; soyez donc patient et prudent. En outre, veillez toujours à ce que la pression du jet d'eau ne soit pas trop forte.

Pour refroidir efficacement un cheval, il est recommandé d’insister plus particulièrement sur certaines parties corporelles et notamment l’encolure, la face ventrale, la face interne des membres.

Après la douche, on peut retirer le surplus d’eau avec un couteau de chaleur.

Privilégiez la douche plutôt à l'arrivée des beaux jours et lorsque la température est enfin clémente. Avant de doucher votre cheval, souvenez-vous que sa température corporelle, légèrement supérieure à la nôtre, avoisine 38°. Il est toujours possible de doucher votre cheval en hiver, à condition que l'environnement s'y prête : température de l'eau tiède, douche à l’intérieur de l'écurie et solarium afin que le cheval puisse sécher rapidement sans prendre froid.

Si vous souhaitez faire un shampooing à votre cheval, faites attention aux produits que vous utilisez. Privilégiez des produits naturels, locaux et écoresponsables afin d'éviter toute pollution du sol.

III- Quelle quantité d’eau utilise-t-on pour doucher un cheval et comment limiter sa consommation ?

Cette réponse est difficile à apporter, du fait de la diversité des installations présentes dans les structures.

  • Si le tuyau de la douche est un "standard" de type tuyau d'arrosage (15 ou 19 mm) branché sur le réseau d'eau potable (3 bars), on arrive à un débit moyen autour de 12 à 15 litres/minute.

Avec une durée moyenne de 5 minutes, on est donc à 60 à 75 litres pour une "petite douche rapide" en fin de travail.

 

  • Si le tuyau est raccordé à un "Socarex" de 40 mm sur une pompe par exemple, provenant d'un forage ou d'un puits dont le débit standard est de l'ordre de 3 m3/heure, les débits peuvent être très supérieurs, avec parfois jusqu'à 50 litres/minute, ce qui augmente considérablement la consommation.

Pour une simple douche des membres, qui peut durer, parfois, jusqu'à 10 minutes, on est ainsi à 150 litres sur un tuyau branché sur le réseau et jusqu'à 500 litres si la pompe et le tuyau débitent de façon conséquente.

IV- Les conseils apportés

Ainsi, on ne peut que conseiller aux structures équestres :

-        D’utiliser des tuyaux de faible diamètre afin de diminuer le débit ;

-        De mettre un timer sur la douche pour limiter la durée de la douche, voire un compteur pour sensibiliser les utilisateurs ;

-        De privilégier de l’eau dans un seau avec une éponge lorsqu'il s'agit seulement de rafraîchir le cheval ;

-        De privilégier de l'eau de captage, plutôt que de l'eau de ville ;

- D'utiliser un linge humide pour rafraîchir son cheval afin que cela dure plus longtemps et soit plus économique.

 

Ainsi, la consommation d’eau utilisée sera moindre, tout en conservant les bénéfices d’une eau fraîche sur le cheval, même en cas de canicule ou de sécheresse !

Attention toutefois, une douche consomme beaucoup d'eau, alors assurez-vous de ne pas doucher sans raison.

Astuce :

Aller à la mer ou se baigner dans la rivière quand cela est possible a les mêmes bénéfices qu'une douche, tout en étant économique et amusant pour vous, comme pour le cheval.

V- Sources